Blaton


Blaton />

L'église de tous les saints de Blaton est une église romane, une des plus anciennes du Hainaut et la seule en Wallonie à être dédiée à tous les Saints. Sa construction remonte au début du XI/ème siècle. Autrefois plus basse et plus petite, elle a été profondément transformée au cours des siècles. Mais la dernière restauration (1953 - 1963) en a gardé la pureté d'origine. L'édifice a été classé en 1948.
La tour carrée de croisée qui date du XIVème - XVème siècle est, pour un édifice roman, très élancée (24 mètres). La flèche bulbeuse du clocher, ajoutée au XVllème siècle mesure 14 mètres.
En entrant par la porte de façade, on remarque sur la droite, près des fonds baptismaux, les niches gothiques
(1490-1877) : éléments d'une ancienne "théothèque" ou tabernacle ogival, fines sculptures en pierre blanche, et statues des saints Pierre et Paul.
La nef est constituée de deux rangées de colonnes où alternent pierres de sable (Granglise) et pierres bleues (Basècles).
Les arcs brisés traduisent une période de transition entre roman et gothique et sont surmontés de fenêtres en plein cintres évidées mais légèrement décalées (seules ouvertures avant élargissement de l'édifice).
Les chapiteaux dits "tournaisiens" sont ornés de feuilles nervées (palmes ou coeurs). La charpente en bois a été restaurée et partiellement remplacée: douze nouvelles poutres pour dix anciennes au plafond central. Sous la tour du clocher, au centre de quatre puissants piliers, se trouve l'autel sous une voûte assez exceptionnelle dans la région (coupole sur pendentifs ou voûte en cul-de-four).
Le transept, lui aussi original, est en voûte en berceau, caractéristique du style roman scaldien.
Le chœur, autrefois de style gothique est plus petit, a été reconstruit en style néoroman à la fin du XIXème siècle. Replâtré, il accentue la différence avec les éléments primitifs décapés et mis en relief. Au fond du chœur, on observe un beau crucifix en bois (XVlème siècle) portant, aux extrémités quadrilobées, les symboles des quatre évangélistes.
Au bas-côté droit, à l'autel de Tous les Saints, on remarque un imposant tableau d'un peintre régional (1837), représentant la Communion de Tous les Saints. Le reliquaire Saint Fortunat a été donné à l'église en 1732 et contient plusieurs reliques de martyrs romains et autres.
Derniers éléments remarquables : Saint Christophe et Saint Roch, statues en bois polychrome du XVlllème.